Cuirassé Le Dunkerque

Caractèristique de la maquette :

Longueur538mm
Echelle1/400
FabricantHeller
Nombre de Pièces324

Histoire

Le Dunkerque a été la première unité d’une classe de bâtiments de ligne français mise en service à la fin des années 1930, dont la caractéristique était de se situer nettement en deçà des limites posées par le traité de Washington de 1922, en termes de déplacement et de calibre de l’artillerie principale des cuirassés.

Remarquable par la disposition de son artillerie principale de 330 mm (en), en deux tourelles quadruples à l’avant, sa vitesse d’environ 30 nœuds, et sa silhouette comportant une grande plage avant, il avait été conçu au début des années 1930 en réponse au Panzerschiffe (navire blindé) allemand de classe Deutschland, pendant la courte période où l’on a pu croire que la limitation des armements navals conduirait à des limites de déplacement et de calibre plus draconiennes que celles du traité de Washington. La course aux armements navals ayant repris de plus belle, avant même sa mise en service, en 1937, le Dunkerque et son similaire, le Strasbourg, se sont retrouvés les derniers cuirassés français de moins de 35 000 tonnes.

Pendant l’hiver 1939-1940, le Dunkerque n’eut pas la chance d’intercepter les « cuirassés de poche » allemands, alors qu’il avait été conçu pour les affronter. À Mers el-Kebir, en juillet 1940 il fut gravement endommagé par la Royal Navy, alors qu’il n’avait pas été envisagé qu’il dût, un jour, en affronter les bâtiments. Lorsque les Allemands, ayant envahi la zone libre, tentèrent de saisir les navires contrôlés par les autorités de Vichy, il fut sabordé à Toulon, le 27 novembre 1942.